Le Cambodge, une destination incontournable en Asie sud Sud-est

On réduit bien souvent le Cambodge a son histoire tourmentée. Le pays, aujourd’hui pacifié, mérite pourtant le détour non seulement pour la beauté de son patrimoine, mais aussi pour la magnificence de ses paysages contrastés. On ne visitera pas la région sans avoir fait un détour par le fabuleux Temple d’Angkor, mais il faudra aussi en passer par ces paysages de montage et de hautes plaines pour se faire une bonne représentation.



Quelques mots sur le pays du sourire


Ils sont rares, ces pays dotés d’un caractère authentique à l’autre bout de la planète. Le Cambodge figure en bonne place parmi eux, lui qui est volontiers qualifié de « pays du sourire et de la gentillesse ». En effet, nous avons pu constater à maintes reprises la bienveillance des gens de la campagne, qui apprécient grandement de pouvoir partager leur culture avec les étrangers. Ce faisant, un voyage jusqu’au Cambodge suppose une immersion complète dans l’histoire de l’empire Khmer : nous nous attendions donc à visiter des centaines de temples datant du VIIème siècle et nous n’avons pas été déçus. Les vestiges d’Angkor constituent pour ainsi dire la huitième merveille du monde, et son nichés au cœur d’une vaste forêt sauvage, au nord du lac Tonlé Sap.


Inutile de préciser à quel point le Cambodge représente également une destination « verte » idéale pour les amoureux de nature et randonneurs que nous sommes. L’immersion à la campagne reste probablement le moment le plus authentique, avec la possibilité de visiter des villages typiques comme celui de Battambang ou de Siem Reap. Notons à ce titre que le Cambodge possède 50 zones de conservation, douze d’entre elles étant des parcs nationaux. Ce qui représente pas moins de 41% de la surface totale du pays !


Quelle est la gastronomie typique du pays ?


D’une manière générale, on peut dire que la cuisine cambodgienne intègre de nombreuses influences en provenance de pays voisins – des influences vietnamiennes, thaïlandaises, chinoises mais aussi françaises ! Nous n’avons pas été surpris de retrouver dans nos assiettes des spécialités à base de riz et de poissons. A ce titre, le Bai sach chrouk avec ses fines lamelles de porc a été un véritable ravissement pour les papilles, bien qu’un peu copieux pour ce qui concerne la portion de riz.


Comme nous étions en quête de gastronomie « haut de gamme » durant notre séjour, nous voulions tester la cuisine à la vapeur. Là aussi, nous avons fait un sort durant notre séjour à cette spécialité que l’on nomme « amok à la cambodgienne ». Ici, le poisson est servi à la vapeur dans une feuille de bananier, agrémenté d’une herbe local qui donne à l’ensemble une saveur subtilement amère. Succès garanti !


Quelles démarches pour obtenir un visa ?


Pour voyager à l’étranger, il convient bien évidemment d’être en possession d’un passeport valable, ainsi que d’un visa de tourisme. Comme nous n’avions pas encore ce dernier élément à notre disposition, nous nous sommes rendus directement à l’ambassade du Cambodge pour déposer une demande. Il convient de savoir qu’un séjour n’excédant pas 15 jours au Cambodge permet de faire l’impasse sur l’étape visa. Bien sûr, il convient de rester prudent concernant cette mesure, car certaines dispositions sont naturellement appelées à évoluer avec le temps.


Pour obtenir un maximum de renseignements avant notre départ, nous nous étions rapprochés de la très sympathique librairie You Feng, située rue Baudricourt à Paris. Le propriétaire dispose d’une incroyable collection d’ouvrages retraçant la mémoire du Cambodge, mais aussi de l’Extrême Orient d’une manière plus générale. A découvrir sans modération aucune. Il nous a recommandé l'agence Action Visas pour les démarches administratives.


Plus d'infos

https://www.restaurantjezuitedubrovnik.com/content/cambodge

https://www.iles-ocean-au-soleil.com/temples-angkor-cambodge/

https://www.roundtheworldtrip.fr/les-visas/